Définitions

Obséder employé comme verbe

  • Assiéger quelqu'un, l'entourer pour l'isoler des autres, poursuivre de ses ardeurs.
    • Sens étymologique, sans idée d'importuner
  • Importuner, excéder quelqu'un par ses assiduités, par ses démarches.
    • Tourmenter d'une manière persistante.
      • Figuré
    • Être à charge, tourmenter, fatiguer.
      • Désuet

    Exemples

    Vous avez trop d'amants qu'on voit vous obséder,<br", "Jean-Michel Maulpoix, Les 100 mots de la poésie, 2018"], ["− Mais on a dû cependant vous obséder beaucoup, jolie comme vous l'êtes ?

    — George Sand [Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant], Le Marquis de Villemer, 1860

    Sa mère ? Elle lui était fort à charge, ne l'obsédait que de questions d'argent.

    — Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907

    Ses visites quotidiennes ont fini par m'obséder.

    — Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907

    Sa générosité bien connue fait qu'il est obsédé par la foule des solliciteurs.

    — Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907

    — Je le sais, fit-il ; rien n'est plus malaisé que de se désencombrer l'esprit des images qui l'obsèdent.

    — Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915

    En apprenant qu'il y aurait un camion de déménagement, mon frère Mark était tout excité. Il a sept ans, et il est complètement obsédé par les camions.

    — Meg Cabot, Le Carnet d'Allie, t. 1, Le Déménagement, Hachette Livres, 2009 & 2012

    L'emploi de ces salaires bien ou mal distribués, contribue beaucoup […] à l'accroissement ou à la diminution de la population. Celle-ci peut être obsédée dans les campagnes & attirée par le luxe & la volupté dans la Capitale.

    — François Quesnay, Analyse de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d'une nation agricole, 1766