souffleter

Définitions

Souffleter employé comme verbe

  • Donner un soufflet à quelqu'un, gifler.
      • Figuré
    • Humilier, insulter, outrager.

      Exemples

      L'index est sa femme, virago sèche comme une merluche, qui dès le matin soufflette sa servante dont elle est jalouse.

      — Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842

      Elle conclut abruptement son discours en se levant et en souffletant Fermina. La jeune fille retint la main de sa tante, cette main qui venait de la frapper, et la baisa respectueusement.

      — Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 122

      Comme je ne leur adressais jamais la parole, parce que leur vue seule suffisait à m'écœurer, ils me prenaient pour un enfant arriéré, et me demandaient : « Comment je m'appelle, moi ? » Un jour, j'ai répondu à l'un d'eux, avec une lenteur et une douceur extrêmes : « Im-bé-ci-le ». Mon père m'a souffleté ; mais j'avais produit mon petit effet, je vous assure.

      — Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 188

      Michel se souvenait de l'avoir vue souffleter un domestique servant à table avec des mains sales ; l'instant d'après, il est vrai, on le rappelait pour lui faire cadeau d'un reste de fine à partager avec ses camarades de la salle des gens.

      — Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 317

      Il frappe du pied, marche vers moi…<br", "Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 317"], ["Quant à la seconde aventure inouïe, la Passion du Christ, qui soufflette toutes les institutions humaines, si peu de chrétiens de notre temps s'en imprègnent qu'on a peine à croire qu'elle ait pénétré bien profondément ces convertis gallo-romains.

      — Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 32

      Admirateur de Clemenceau, il n'est pourtant pas allé aux cérémonies organisées en hommage à son héros, le 11 novembre : « J'ai reçu un coup de fil de l'Élysée à 21 heures pour me convier au discours d'hommages du lendemain. Il ne faut pas se foutre de la gueule du monde ! ». Gageons que Macron se remettra de s'être ainsi fait souffleter.

      — Anne-Sophie Mercier, Épris de vestiges, Le Canard enchaîné, 29 novembre 2017, page 7