dégueuler

Définitions

Dégueuler employé comme verbe

  • Vomir.
    • Familier
  • Laisser déborder d'une manière nauséabonde.
    • Figuré

Exemples

Je suis physiquement fatigué. J'en ai des douleurs dans les muscles. L'empoisonnement de la Bovary m'avait fait dégueuler dans mon pot de chambre.

— Gustave Flaubert, lettre à Jules Duplan, 25 septembre 1861, dans Œuvres complètes, t. 14, Correspondance 1859-1871, Club de l'honnête homme, Paris, 1975, p. 82

Toi, la fille à maître Gélin, faire des métiers pareils, si c'est pas à dégueuler de honte !

— Jean Richepin, Truandailles, Charpentier, 1891, p. 232

Honoré regarda son garçon et s'inquiéta de lui voir les joues congestionnées.<br", "Jean Richepin, Truandailles, Charpentier, 1891, p. 232"]]}, {"definition": "Rejeter par un flot de paroles, gueuler.", "examples": [["Oui, cela soulagerait de dégueuler tout l'immense mépris qui vous emplit le cœur jusqu'à la gorge.

— Gustave Flaubert, lettre à Louise Colet, 26-27 avril 1853, dans Œuvres complètes, t. 13, Correspondance 1850-1859, Club de l'honnête homme, Paris, 1974, p. 335

Les adieux ont été, ce matin, navrants. Je ne me console qu'en dégueulant dans tous les interviews dont je suis accablé, l'immonde Gouvernement qui nous régit, mais hélas ! cela n'empêche que ma vie est une fois de plus, renversée.

— Joris-Karl Huysmans, Lettres inédites à Arij Prins, 1885-1907, 28 septembre 1901, Droz, Genève, 1977, p. 360

Les ateliers immenses où il n'y avait même pas assez de tabourets pour tous les étudiants ; les toilettes bouchées en permanence dégueulant leur merde et leur pisse dans les escaliers, abjections qu'il fallait enjamber avec précaution pour grimper jusqu'à l'atelier Zavaroni.

— Philippe Fayeton, Dictionnaire de l'humus : un quidam à la loupe, L'Harmattan, 2009, page 32