Définitions

Trousser employé comme verbe

  • Assembler ; lier.
    • Vieilli
  • Replier, relever ; il se dit le plus souvent en parlant des vêtements qu'on a sur soi.
    • Vieilli
  • Relever le vêtement, en parlant des personnes.
    • Vieilli
  • Lever les jupes d'une femme dans un certain but.
    • Familier
  • Expédier, diligenter.
    • Vieilli
    • Figuré
    • Familier
  • Mener vite à bonne fin.
    • Vieilli
    • Figuré
    • Familier
  • Rapprocher du corps les ailes et les cuisses d'une volaille, la préparer pour la cuisson ; ficeler une pièce de viande pour qu'elle conserve sa forme à la cuisson.
    • Cuisine
  • Tresser la queue d'un cheval, ou la nouer en utilisant éventuellement un trousse-queue.
    • Équitation

Exemples

Sous la moustache blonde du grand gaillard, ses lèvres goulues cherchaient la bouche voluptueuse, cependant que l'autre, sans s'attarder à des bagatelles inutiles et connaissant la valeur du temps, troussait vigoureusement les jupes.

— Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921

Telle une femme de petite vertuElle arpentait le trottoir duCimetièreAguichant les hommes en troussantUn peu plus haut qu'il n'est décentSon suaire.

— Georges Brassens, Oncle Archibald, in Je me suis fait tout petit, 1956

Troussez-vous, de peur de vous salir.

— Georges Brassens, Oncle Archibald, in Je me suis fait tout petit, 1956

Trousser une femme. Trousser un cotillon.

— Georges Brassens, Oncle Archibald, in Je me suis fait tout petit, 1956

On avait emmené les belles du quartierCar l'ancêtre courait la gueuse volontiers.De sa main toujours leste et digne cependantIl troussait les jupons par n'importe quel temps.

— Georges Brassens, L'Ancêtre, in Misogynie à part, 1969

Trousser une affaire.

— Georges Brassens, L'Ancêtre, in Misogynie à part, 1969

Trousser un article, un discours, un compliment.

— Georges Brassens, L'Ancêtre, in Misogynie à part, 1969

— Je vois ce que c'est, dit le petit Chose d'un air entendu ; vous avez besoin qu'on vous trousse quelques poulets galants pour envoyer à la personne, et vous avez songé à moi.

— Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 90

Il m'aime, parce que je trousse bien le vers latin :<br", "Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 90"], ["Bouillonnant d'impatience, il trousse aussitôt sur un air révolutionnaire sa première parodie.

— Pierre Dac, Jacques Pessis, Un loufoque à Radio Londres, Omnibus, 2014 (1re éd. 2008), page 17

Vuidez la poularde, troussez-lui les pattes dans le corps; mettez dans une casserole un peu de bon beurre.

— L'agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787

Elle a une robe raisin avec une ceinture jaune ; aux poignets, des nœuds jaunes aussi, un peu bouffants, comme des nœuds de paille à la queue troussée d'un cheval. Rien que ça comme toilette. Être simple, c'est sa devise.

— Jules Vallès, L'Enfant, G. Charpentier, 1889